3 avis sur les vins de CHÂTEAU SOCIANDO-MALLET

Note Moyenne

4.65/5

(3 avis)

  • 0
    1
  • 0
    2
  • 0
    3
  • 0
    4
  • 3
    5
JGM Cet avis porte sur : "CHÂTEAU SOCIANDO-MALLET 2012"

Excellent

MS Cet avis porte sur : "CHÂTEAU SOCIANDO-MALLET 2011"

Bien

Le Château Sociando-Mallet se situe dans l'aire d'appellation Haut Médoc, sur la commune de Saint-Seurin-de-Cadourne. Selon les écrits, la propriété aurait vu le jour en 1633 et aurait appartenu à une famille basque du nom de "Sossiondo". C'est en 1969 que Jean Gautreau a eu un véritable coup de foudre pour cette propriété. A l'époque le vignoble avait une superficie de 5 hectares. Dès le 2e millésime, il découvre le potentiel extraordinaire du terroir du Château Sociando-Mallet. Dès lors, il établie un vaste programme de rénovation des bâtiments avec la construction d'un chai et de plantation. A ce jour, la propriété ne compte pas moins de 85 hectares de vignes.

En quelques années, Sociando-Mallet est devenu un cru de premier plan, c'est à dire à placer au niveau des plus grands crus du Médoc. Au nord de LIEN-APPELLATION[144,Saint Estèphe], sur un promontoire dont les LIEN-REGION[90,graves] contemplent l'estuaire, Sociando-Mallet est monté pour beaucoup d'amateurs sur les plus hautes marches du podium.

Le terroir du Château Sociando-Mallet est constitué de graves guntziennes qui permettent une parfaite expression du Cabernet Sauvignon. La situation privilégiée permet une exposition optimale des ceps et une protection phytosanitaire naturelle par le vent, du fait de la proximité avec l'estuaire. L'encépagement est composé de 48% de Cabernet Sauvignon, 47% de Merlot et 5% de Cabernet Franc. Les vignes ont un âge moyen de 30 ans.

L'équipe technique est composé de Vincent Faure, directeur technique ; Patrice Laujac, maitre de chai et Vincent Sacco, chef de culture. Lors des vendanges, ce n'est pas moins de 120 personnes qui viennent prêter main forte à l'équipe du Château Sociando-Mallet. Chaque cépage est récolté manuellement, à maturité optimale. Dès réception, les raisins sont triés à la main, puis éraflés et légèrement foulés avant d'être encuvé. Les vinifications parcellaires sont réalisées en cuve inox et béton thermorégulée, selon la méthode traditionnelle. Le départ en fermentation se fait naturellement grâce aux levures indigènes initialement présentent sur la pellicule des baies. L'élevage est réalisé en fût de chêne français neuf pendant environ 12 mois. Le second vin, la Demoiselle de Sociando-Mallet, quant à lui, n'a que 25% de son volume élevé sous bois.

Sous l’œil bienveillant de Jean Gautreau, ce terroir magnifique dévoile toute son identité au travers d'un vin unique, élégant et superbement élevé.